Aujourd'hui plus que jamais il est primordial de s'écarter des grandes entreprises d'Internet qui monopolisent l'espace, centralisent et vampirise les données pour en faire leur chiffre d'affaire. Ce billet est un petit bilan de mon échappée de cette marchandisation des données personnelle.

Jusqu'en 2015

Inconscient des enjeux, aveuglé par le marketing et la com des entreprises du numérique, mais aussi par paresse et par confort, j'utilise windows. Je savais à peine que quelque chose d'autre existait. J'utilise courament Facebook que ma famille m'a fait découvrir. Je m'inscrit également sur Twitter curieux de voir ce qui s'y passe, mais je n'y accroche jamais vraiment. Sans me poser plus de questions j'ai ça et là un compte Google, j'utilise Google en moteur de recherche, je synchronise mes fichiers avec Google, bref, Google partout...

Il se peut tout de même que j'ai utilisé des logiciels libres mais je n'y faisais guère attention, ne sachant pas vraiment ce que c'était.

Courant 2015

Je commence à tendre l'oreille et j'entend parler plus courrament de "Linux" : un système d'exploitation pour les informaticiens qui s'y connaissent, donc pas pour moi, enfin c'est ce que je croyais :-)

Je m'intéresse de plus en plus à l'éthique des services numérique, nottament en découvrant les révélations de Snowden, mais je ne suis pas assez convaincu pour sortir de mon petit confort personnel pour le moment.

Courant 2016

Je remet suffisament en question mes habitudes pour entrevoir la fermeture de quelques compte inutiles de médias sociaux - aka Twitter, etc. J'ai entreprit de plus grande recherche sur ce que peut bien être ce 'Linux'. On me sermonne que Linux n'est pas un système d'exploitation, mais un noyau d'OS, d'où sont tirés plusieurs "distributions GNU/Linux" ayant chacunes leurs spécificités. Je découvre la philosophie libriste et m'y identifie dès lors. Je m'intéresse beaucoup à l'informatique et devient assez débrouillard, en même temps je regarde quelques vidéos de libriste présentant quelques distributions linux.

Je continue de supprimer quelques comptes peu soucieux de ma vie privée supplémentaire - mais pas encore Facebook ou Google. Je passe à Duckduckgo en moteur de recherche pour ne pas engraisser la NSA tandis que les films 'Projet Échelon' et 'Snowden' me marquent profondément. Ma vision du numérique change radicalement, petit-à-petit.

Mon téléphone est maintenant rooté, je vire toutes les applis Google & cie sans exceptions, je restreint les droits que j'accorde aux autres, j'utilise F-droid et Yalp Store.

Fin 2016 à début 2017

Je supprime mon compte Facebook et encourage ma famille a faire de même, mon compte Google finit démantelé lui aussi. Désormais je n'ai plus qu'une adresse mail gmail que je songe à supprimer, surtout que j'en ai d'autres. Je n'utilise désormais plus que du logiciel libre si je le peux et découvre les réseaux décentralisés. J'ouvre un compte sur Framapiaf et Framasphère, j'utilise Matrix, Protonmail, etc. je suis hébergé chez diverses associations et particuliers : des membres du CHATONS.

Je récupère un nouvel ordinateur en le réparant assez simplement. Je décide dès lors de lui installer une distribution linux. Casse-cou au plus au point et désirant apprendre par la meilleure méthode, j'installe Archlinux sans véritables connaissances préalables mais dans le monde linuxien tout le monde semble l'apprécier ¯_(ツ)_/¯

Merci d'ailleurs aux tutoriels de Fred Bezies de m'avoir grandement simplifié la vie ! Grâce à un wiki très bien fourni et à une communauté très aidante je me relève très rapidement de chacune de mes difficultés que je rencontre et j'apprend très rapidement.

Début 2018 à maintenant

Exit tout les services privateurs, gmail ne résiste pas à mon ménage final. Je me met au chiffrement systématique en chiffrant mes mails, maintenant hébergés chez Tedomum, et mon disque dur. Je ne fais plus aucune concession sur ma vie privée face aux fonctionnalités des logiciels privateurs. En plus de ça, pour garder un certain anonymat en ligne, toutes les pubs, tout les scripts, cookies et trackeurs sont bloqués par défaut dans mon navigateur mes navigateurs - dorénavant je cloisonne mes activités dans différents profils et j'ai 4 versions différentes de firefox installés sur mon laptop - et je fuis les sites utilisants des captchas Google.

Je migre mon compte du réseau fédéré Mastodon de Framapiaf à Miaou (hébergé par @Dryusdan) pour des raisons purement pratique. Je n'utilise désormais plus que des services décentralisés (et fédérés au possible) pour héberger mes données chez des personnes en qui j'ai confiance. J'utilise en moteur de recherche soit Qwant, soit une instance Searx. J'utilise régulièrement les services proposés par Framasoft et quelques autres hébergeurs.

Je suis également un des nombreux signataires de l'action lancé par la Quadrature du Net contre les GAFAM et je m'emploi autant que possible à la transition à des services plus respectueux des libertés fondamentales.

Pour ce qui est des réseaux fédérés, j'utilise tout les services disponible à ma page Contact, à savoir Mastodon, Diaspora*, Friendica, Pixelfed, Funkwhale, etc. J'essaye actuellement d'inviter ma famille et mes amis à les utiliser.

Conclusion :

Comme vous pouvez le constater, tout cela est très récent et j'en apprend un petit peu plus chaque jour. Actuellement mon objectif est d'apprendre à programmer quelque peu pour pouvoir aider dans le développement de logiciels libres afin de contribuer plus activement à cette communauté dont je fait maintenant partie. Je suis toujours en quête de nouvelles choses et je cherche à ouvrir les consciences autour de moi sur les usages qui sont fait de la chose numérique pour pouvoir faire profiter de mon expérience, même si elle est plutôt jeune :-)

Pour reprendre une analogie souvent éffectué dans le monde du libre : Utiliser des logiciels libres, c'est comme manger bio. Tu sais que tu ne profitera pas du dernier produit à la mode et que tu te priveras de quelques friandises, mais au final c'est se rendre service en profitant d'une bien meilleure qualité et d'une meilleure santé (numérique) !

Comme le dirait certaines personnes chez Framasoft :

La route est longue mais la voie est libre...

Post suivant Post précédent